Home Coude

Le coude

PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Garotta Lorenzo   

Le coude est une articulation assez complexe et difficile à traiter. On sait depuis longtemps, qu’une immobilisation prolongée du coude, peut rapidement conduire à une raideur articulaire : cela va rendre difficile certains gestes de la vie quotidienne (téléphoner,  lacer ses chaussures, toilette personnelle...). Il y a quelque temps la chirurgie du coude pouvait être source de complications. Depuis un certain temps, l’amélioration des connaissances anatomiques, l’utilisation des fixations de plus en plus rigides et performantes, l’amélioration de la technique arthroscopique, ont permis d’obtenir des excellents résultats comparables aux autres articulations. La rééducation est débutée plus rapidement, en limitant les risques d’une raideur.

Les pathologies du coude plus fréquemment traitées sont : la luxation et ses éventuelles séquelles, l’arthrose, la raideur, l’épicondylite (tennis), l’epitrochleite (golf), les lésions des ligaments, la présence de corps étrangers dans l’articulation, la bursite, les maladie inflammatoires ….

Le traitement chirurgical est bien codifié pour chaque pathologie.

 

Symptômes au niveau du coude.

La douleur au coude est le premier symptôme : sa localisation est importante pour le diagnostic. Une douleur généralisée peut faire penser à une pathologie inflammatoire alors qu’une douleur avec des fourmis au niveau de la main peut faire suspecter une souffrance nerveuse (du nerf cubital ou du nerf radial).  Une douleur latérale est le symptôme classique d’une épicondylite… Une douleur nocturne doit faire penser à une pathologie différente (ostéome ostéoïde…) par rapport à une douleur qui survient après l’effort physique (tendinite…).

Un blocage du coude peut faire suspecter la présence de corps étrangers au niveau de l’articulation (cause mécanique).

La raideur du coude est un autre symptôme assez fréquent : c’est en particulier la complète extension du coude qui est le mouvement le plus difficile à atteindre et le premier en général à se manifester. Une raideur post traumatique sera bien différente d’une raideur qui s’installe avec le temps (arthrose…)

 

Diagnostic

Le diagnostic d’une pathologie du coude repose sur l’examen clinique : il faut écouter l’histoire clinique du patient, rechercher la douleur, tester la mobilité et vérifier l’éventuelle présence d’un déficit musculaire, tester les ligaments (à l’aide de la scopie si nécessaire). Les radios standards (arthrose…) et l’échographie (tendinite…) peuvent donner des informations complémentaires très utiles. Dans des cas plus complexes, l’IRM et ou le scanner peuvent contribuer à faire un bon diagnostic.

 

Rééducation et physiothérapie

La rééducation du coude opéré est capitale pour obtenir un bon  résultat ; elle est réalisée selon des protocoles bien codifiés. En général, l’arthroscopie du coude permet une récupération des amplitudes plus rapide, car la douleur est moins importante, par rapport à la chirurgie à ciel ouvert. Le but est de commencer au plus tôt la rééducation pour éviter la raideur et l’atrophie musculaire.

(Dans le site vous pouvez trouver des indications d'ordre général: il est en tout cas nécessaire de suivre "à la lettre" les indications de votre chirurgien traitant et de votre kinésithérapeute.)

Mise à jour le Dimanche, 19 Juin 2011 19:31